Bulletin des anciens (Automne 2012 – n°32)

Une année de la Foi

Le Pape Benoît XVI a promulgué une année de la foi qui commence en ce mois d’octobre. Ce peut être l’occasion de réfléchir à ce don de Dieu reçu à notre baptême pour le revivifier et en vivre davantage.

« Je crois ! Venez en aide à mon peu de foi !» dit le père de l’enfant possédé par un esprit muet, dans l’évangile (Mc 9, 24). Cet acte de foi plein d’humilité nous rappelle comment nous sommes tous des vases fragiles que le Seigneur vient remplir par ses trésors de grâce.

Le Seigneur nous comble de ses dons, parmi lesquels celui de la foi. Le don de la foi est une connaissance, une certitude qui s’appuie sur la confiance en Dieu qui se révèle. Cette grâce nous fait accueillir, dans une connaissance obscure mais certaine, des vérités qui ne sont pas évidentes et qui ne sont pas vérifiables expérimentalement. Nous les croyons parce que nous faisons confiance en Celui qui nous les révèle. C’est cela l’audace de la foi qui nous fait dire nous aussi : « je crois ! » Et notre confession de foi non seulement nous le fait dire mais surtout nous le fait vivre ! De sorte que notre union à Dieu imprègne petit à petit toutes nos actions et toute notre vie.

Mais un regard lucide sur nous-mêmes nous fait prendre conscience que cette audace de la foi ne repose pas d’abord sur notre force de caractère ou nos propres certitudes… que la vie de foi n’est pas toujours une vie de tout repos où tout est facile. L’humilité nous fait voir que nous sommes nous aussi de cette « génération incrédule » dont parle le Seigneur dans l’évangile. Nous sommes des vases fragiles menacés non seulement par le rationalisme et le matérialisme ambiants mais aussi par les épreuves que nous traversons et nos propres découragements.

« Venez en aide à mon peu de foi ! » doit être aussi notre prière persévérante et confiante. Confiante car elle s’appuie sur la bonté du Seigneur qui, comme pour cet enfant, nous purifie (et cette purification peut quelquefois comme ici nous apparaître comme une épreuve), nous prend par la main, nous relève et nous aide à tenir debout.

« Je crois ! Venez en aide à mon peu de foi !» pourrait être notre prière du cœur pour cette année ; une prière d’action de grâce pour tous les dons reçus du Seigneur, une prière humble et confiante, une prière d’audace et de joie pour apprendre à nous laisser conduire jour après jour par le Seigneur.

Gérald de Servigny p+

Lire la suite ici… ->

Publicités